Single Blog Title

This is a single blog caption

Bonjour, mon nom est iouri Philippe Paillé et je suis un gear Junkie.

— Avertissement, dans ce texte je m’adresse aux enthousiastes photo / vidéo, il y a donc pas mal de jargon, et certainement quelques, un shitload d’anglicismes! —

 

Bonjour, mon nom est Iouri Philippe Paillé et je suis un gear Junkie.

Que celui qui n’est pas obsédé par le data rate, le dynamic range et la mathématique des crop factors me lance la première pierre!

On pourrait mettre ça sur la faute de l’ex-caméraman en moi. Il n’a jamais lâché le morceau, il fallait qu’il connaisse toutes les specs de toutes les nouvelles caméras; le corner sharpness, le moire et les aberrations chromatiques de toutes les nouvelles lentilles…

Avec les années, j’ai concentré mon travail sur la réalisation et je me suis entouré d’excellents directeurs photo (qui travaillent avec des caméras plus lourdes qu’un pingouin adulte et plus dispendieuses qu’une Porsche Boxter), si bien que les seules occasions qu’il me restait de faire un peu de caméra, c’était en voyage. Raison splendide de concentrer mes recherches sur l’équipement le plus performant et portable possible. Dans un sac à dos voyage, chaque pièce d’équipement est un bloc lego dont tu dois justifier la place, et les possibilités sont infinis.

Je me rappelle, il y a 10 ans de ça au moment où j’ai acheté ma première caméra pro, (DVX100 B et adaptateur 35mm!), un ensemble qui prenait 2 grosses caisses Pelican, je me suis dit qu’un jour on pourrait rentrer littéralement un studio de prod au complet dans un sac à dos bien compact. En pactant mon gear avant de quitter pour l’Asie, j’ai réalisé à quel point on était rendu là. J’ai recherché et évalué chaque pièce d’équipement – de manière excessive – en considérant sa taille, sa performance, son prix et sa versatilité, et effectivement, je traîne pas mal un studio de prod au complet…

Je n’ai pas pu m’empêcher, j’ai fait la fameuse photo flat lay, avec tout mon équipement bien ordonné. Pour les fans de gear porn, c’est un indispensable. Le plus drôle, c’est que 3 pieds plus loin, j’étais en train de charger toutes mes batteries dans un chaos de fils pêle-mêle, tout sauf sexy, l’exact opposé de ma photo flat lay. C’est pourtant pas mal plus ce chaos que je côtoierai au quotidien. Je me sentais donc un peu épais de stager ma belle petite photo bien propre…

 

 

C’est ainsi que dans les derniers mois j’ai bâti un kit pièce par pièce, très lean and mean, qui est selon moi le juste équilibre entre le poids, la taille, la qualité et la versatilité.

Pour découvrir le fruit de mes recherches et ce que j’ai finalement acheté c’est ici!

 

2 Réponses

  1. Merci de nous donner ces informations, c’est généreux de votre part. Vous m’inspirez, je dirais même plus VOUS M’INSPIREZ même si je ne suis pas un Dupont Dupond. J’ai fait quelques voyages avec ma caméra X100 Canon mais cette année j’ai renoncé. Trop lourd, trop voyant. Je vais bien analyser tout votre équipement avant de passer chez le marchand d’équipement. Je vous donne une adresse YouTube d’un autre moi où tout est faux mais c’est 100% moi. Continuez,on devient vite vieux, j’en sais quelque chose moi qui suis entré cette année dans le «septuagéniaria» avec de l’arthrose du genou.
    Je vais vous suivre c’est certain.
    Ciao de Montréal à moins 10 centrigrades.

    1. ciaobyetravel

      Content que puissiez en tirer de bons conseils!! Bonne chance avec Montréal et ses cocktails-météos surprises! 😉

Laisser une réponse